“Acouphènes : enfin des solutions” , le livre pour décoder les sources profondes du mal

“Acouphènes : enfin des solutions” , le livre pour décoder les sources profondes du mal

Article paru dans “La Nouvelle République” du 10/02/2017.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/Sante/n/Contenus/Articles/2017/02/10/Pierre-Grignard-bataille-toujours-pour-l-audition-2998482

 

Indre – Le Blanc – Santé

Pierre Grignard bataille toujours pour l’audition

Pierre Grignard a été lui-même confronté à ce handicap. L’audioprothésiste blancois vient de publier un livre sur les acouphènes. Un trouble qu’il combat de longue date en apportant diverses solutions.

Pierre Grignard a un long passé d’opticien et d’audioprothésiste à son actif. Après avoir exercé dans l’Est, il s’est installé, en 1965, au Blanc où il a ouvert des magasins, place de la Libération et rue de la République. Son implication dans la profession est ensuite allée crescendo, avec la création à travers la France de vingt-cinq centres d’appareillage auditif et de trois magasins d’optique. Il a lancé également une centrale nationale de services et d’assistance en audioprothésie, ouvert deux centres de formation et a été le premier président du conseil de surveillance du groupe Atol.

 

Décoder les sources profondes du mal

Celui qui fut, sur le plan local, président de l’OMS et du Club des entrepreneurs de Brenne, entre 1996 et 2015, sait donc de quoi il parle lorsqu’il aborde un métier qu’il continue d’exercer à l’âge de 77 ans. « Le fait d’être opticien optométriste m’a appris des choses que j’ai pu appliquer dans l’audioprothésie », explique Pierre Grignard.

Il est devenu, au fil du temps, un spécialiste des acouphènes. « J’ai moi-même subi ce handicap

dont on a commencé à parler en France en 1974. Près de 15 % de la population serait touchée à des degrés plus ou moins supportables. Mais la médecine n’a rien de valable à proposer à ces personnes qui vivent une torture permanente, gâchant la sociabilité relationnelle, la qualité du sommeil, et pouvant même mener au suicide. »

Le responsable de la SARL Grignard s’applique donc à décoder les sources profondes de ce mal en recevant des patients du monde entier. Il vient aussi d’écrire un ouvrage tiré de son expérience, pour proposer des solutions : « Il y a différents types d’acouphènes. L’art de la tinnitométrie est les réparer et d’essayer de désamorcer, voire de supprimer les causes premières en analysant minutieusement d’éventuels traumatismes physiques ou psychologiques de la personne concernée. »

Pierre Grignard, qui consacre dix à quinze heures à chaque patient, s’appuie sur une équipe composée notamment d’un ORl, d’un podologue, d’un opticien, d’un sophrologue pour établir un diagnostic. « Chacun apporte sa pierre à l’édifice en recherchant des dysfonctionnements en vue d’une prise en charge globale du handicap », souligne l’audioprothésiste blancois qui n’oublie pas traduire des termes scientifiques pour expliquer à ses lecteurs sa démarche à travers plusieurs cas concrets. « C’est la bible de ce que je fais : je donne des clés à mes confrères », conclut l’auteur d’un livre qui a nécessité huit ans de travail.

« Acouphènes : enfin des solutions » ; Éditions Irelia Mu ; 25 €.
Jean-Michel Bonnin

 

Partager cet article

Commentaires (4)

  • Kretchmann nicole Répondre

    Bonjour,
    je pense qu’être reçu par P.Grignard est hors de portée de mes revenus (800 € mensuels). Sur mon site, mon dernier livre est en chargement gratuit. Sur papier, la participation était libre ainsi que mes conférences………… A chacun son chemin…
    Cordialement
    Peut-on commander le DVD seul ?

    27 mars 2017 - 21 h 12 min
    • AcouAgora
      AcouAgora Répondre

      Bonjour Madame,
      Effectivement, la prise en charge qui correspond à 10 à 20h par tous les thérapeutes de l’équipe est élevée. Prenez connaissance de mon explication faite aux question de LAVOCAT
      la prise en charge “lourde” est en effet grandement diminuée lorsque le patient décide (lui-même) d’être équipé d’un appareillage auditif adapté.
      Comprenez que je souhaite que mes confrères audioprothésistes, déjà souvent débordés acceptent de s’occuper des patients acouphéniques, les écouter, comprendre les véritables causes sur lesquelles
      ils peuvent directement ou indirectement intervenir avec les thérapeutes concernés. Il se refusent souvent actuellement à les recevoir car c’est long, c’est compliqué et ils ne connaissent pas toujours
      ce qu’il faut faire. Et pendant ce temps là, ils ne peuvent pas s’occuper des autres patients déficients auditifs :$$$$ en conséquence!
      C’est l’objet des formations que je leur propose en juin pour un premier groupe , en septembre ensuite.
      Cordialement
      Pierre

      21 avril 2017 - 14 h 48 min
  • defais Répondre

    bonsoir

    J’ai des acouphènes depuis que j’ai eu un accident maxilo faciale droite avec une intense douleur.Avez vous eu déjà ce cas ?
    Mes acouphènes sont de niveau 6 donc difficiles à supporter. Je me drogue au stil nox pour dormir.
    Je suis appareillé depuis lors. J’ai rencontré un ami
    qui m’a conseillé un complément alimentaire le MAGNODETOX.
    Le connaissez vous?
    Je crains qu’il ne soit semblable aux différents que j’ai déjà essayé. Avez vous une solution
    plus médicale ou radicale et surtout plus rapide en résultats?
    Si nécessaire je suis en mesure de me déplacer afin de vous rencontrer.
    Meilleurs sentiments. B. DEFAIS

    29 mars 2017 - 16 h 59 min
    • AcouAgora
      AcouAgora Répondre

      Bonjour,
      Nous ne portons aucun jugement sur les médicaments utilisés.
      Mais je vous ai adressé des informations personnelles selon votre demande.
      Cordialement
      pierre

      26 avril 2017 - 9 h 09 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *