Divers

Proposition de formations pour audioprothésistes et thérapeutes

Acouphènes : Enfin des solutions !

Les acouphènes, qu’est-ce que c’est ?

En France, 8 millions de personnes seraient victimes des acouphènes à des degrés plus ou moins graves. (source : ameli.fr)

Les acouphènes sont des bruits que l’on entend dans une oreille (ou les deux) ou dans sa tête sans qu’ils aient été émis par une source extérieure.

Souvent comparés à un grésillement ou bourdonnement, les bruits peuvent cependant prendre des formes variées selon les patients : de la musique, des voix, un bruit d’avion à réaction, un tintement métallique, un souffle dans l’oreille, un chuintement, etc.

Les victimes d’acouphènes sont affectées à plusieurs niveaux : en effet, les acouphènes brouillent le décodage de l’audition, peuvent affecter la sociabilité de la personne mais aussi ses comportements et la qualité de son sommeil.
(suite…)

Acouphènes : ce bruit qui nous fait vivre un enfer

L’acouphène est le cauchemar de millions de personnes qui en sont atteintes. Selon l’OMS, nous serions 300 millions dans le monde à souffrir de ce trouble de l’audition et, en France, 10 à 12 % de la population seraient affectées par ce phénomène. « Un Français sur dix vit avec cette gêne insupportable, confirme Michel Paolino, directeur de l’Imerta (Institut méditerranéen de recherche et de traitement des acouphènes), basé à l’hôpital Clairval à Marseille. Et 600 000 personnes sont atteintes d’une forme grave et invalidante ». Mais que sont ces fameux acouphènes qui polluent la vie de millions de Français ?
(suite…)

Surdité : les anti-douleurs augmenteraient les risques

Consommer régulièrement de l’ibuprofène ou du paracétamol pendant plus de 6 ans augmente le risque de troubles auditifs. A haute dose l’aspirine comporte aussi des risques.

Acouphènes, sifflement, surdité… Plus de la moitié des personnes de plus de 65 ans souffrent de ces troubles. Une perte d’audition qui peut être liée à des maladies, à des traumatismes ou à des toxicités médicamenteuses. Une étude parue dans l’American Journal of Epidemiology confirme, en effet, que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tel que l’ibuprofène, contribuent à la destruction des cellules indispensables à l’audition. Un impact négatif est lui aussi observé avec une longue prise de doliprane.
(suite…)