? COMMENT CHANGER SA PERCEPTION DES ACOUPHÈNES ?

? COMMENT CHANGER SA PERCEPTION DES ACOUPHÈNES ?

 

Partager cet article

Commentaires (5)

  • LA ROCCA vincent Répondre

    bonjour Monsieur,
    je trouve très intéressant vos sujets sur les accouphènes.
    j’ai soisante six ans, et souffre d’accouphènes depuis une vingtaine d’années , tolérables jusqu’ à présent.
    j’ai une perte auditive dans les deux oreilles à hauteur de 70% dans les aigus ; les graves et les médiums se situant plus dans la normale selon mon audiométrie. Depuis quelques mois la perception de mes accouphènes a augmenté et me gêne , notemment le soir lorsque je m’apprête à m’endormir ,et durant mon sommeil avec des réveils nocturnes
    Ayant un traitement fludifiant suite à la pose d’un stent depuis un an,ainsi que la prise de statines pour éviter la formation de plaques de cholestérol, je me suis demandé si l’augmentation d’intensité venait de là?
    j’ai aussi de l’arthrose aux cervicales , souvent tendues.
    après avoir consulté un ORL je me suis enfin décidé à essayé des prothèses auditives : cela fait cinq semaines que je suis en période d’essai d’adaptation, car j’ ai un peu de mal à m’habituer aux appareils, d’autant qu’au niveau de l’audition je ne ressent pas de bénéfice acquis, mais je veux croire aux solutions de réduction d’ accouphènes que nous n’avons pas encore abordé avec mon audio prothésiste “d’audition conseil”;
    suis- je sur la bonne voie? , quels conseils pourriez vous m’apporter?
    ps: je fais du vélo de route, j’oublie mes accouphènes en pédalant qui se réduisent après une sortie club
    cordialement

    19 mars 2019 - 11 h 08 min
    • AcouAgora
      AcouAgora Répondre

      Bonjour Monsieur,
      merci de la présentation de votre cas qui est assez fréquent. Je vais essayer de répondre en partie à vos questions qui sont plus d’aspect médical pour certaines, mais dont les conséquences apparaissent au niveau de l’évolution des acouphènes. Il est reconnu (Professeur PUJOL) que des problèmes d’ischémie sont en cause dans près de 90 % des cas d’acouphènes. Il est donc logique que la pose d’un stent, en relation avec un problème circulatoire ait des conséquences.
      De très nombreuses publications font état des conséquences de la prise de statines, dont des douleurs musculaires et articulaires. Je ne porte pas de jugement, mais ces conséquences peuvent retentir sur l’acouphène qui pour moi est à la base un phénomène vibratoire de résonance et toutes les tensions peuvent amplifier le phénomène.
      Je suis surpris que l’adaptation de prothèse auditive n’ait pas pris en compte la présence d’acouphènes, mais il est regrettable que deux audioprothésistes seulement aient accepté de se former pour soulager les patients d’une manière spécifique. L’acouphène étant également un syndrome qui regroupe des dysfonctionnements à la fois physiologiques, physiques, fonctionnels mais aussi des aspects comportementaux, une prise en charge globale de tous ces dysfonctionnements me semble nécessaire.
      La diminution des acouphènes à la suite d’un effort régulier avec le vélo est certainement en relation avec une meilleure oxygénation et, dans la mesure où vous le faites sans excès, c’est une activité tout à fait bénéfique dont vous constatez les effets positifs sur les acouphènes
      bon courage
      cordialement

      26 mars 2019 - 11 h 57 min
    • AcouAgora
      AcouAgora Répondre

      Bonjour Monsieur,
      je vous remercie d’avoir exposé les problèmes que vous rencontrez. Il me semble qu’il y ait plusieurs causes à l’apparition et l’amplification de vos acouphènes. C’est souvent la synergie de plusieurs dysfonctionnements qui peuvent faire apparaître et évoluer les acouphènes. La perte auditive est la plupart du temps présente, mais d’autres éléments sont à prendre en compte : la posture, les problèmes cervicales qui sont en relation avec les trompes d’Eustache. Vous avez dû avoir des problèmes d’otites antérieurement. L’exposition à des bruits répétitifs est certainement cause, mais il ne faut pas oublier calcification qui peut se produire au niveau de la cochlée, des chocs émotionnels que vous avez pu rencontrer et qui peuvent être les éléments déclenchant.
      Je ne saurais trop vous conseiller de lire mon livre et le DVD, en complément des vidéos qui ne sont que des extraits de certains points particuliers.
      J’ai mis en place depuis un certain temps des consultations progressives, facultatives, pour permettre au patient de mieux comprendre son problème, mais allant jusqu’à la prise en charge, soit avec un audioprothésiste partenaire proche de chez vous, soit par notre équipe pluridisciplinaire. Je précise que depuis cette année, je ne réalise plus moi-même les appareillages tif, mais j’assiste l’audioprothésiste et le patient à distance.
      Si vous souhaitez des renseignements complémentaires, contactez moi sur mon adresse mail : Grignard.sa@orange.fr.
      Je vous souhaite bon courage. Ne vous inquiétez pas, après examen de l’O.R.L., considérer que c’est un problème de”mécanique vibratoire”.
      Cordialement
      Pierre Grignard

      9 septembre 2019 - 15 h 28 min
  • Mariotte Répondre

    Bonjour docteur,

    Pour aller dans le sens de votre vidéo, en apportant mon témoignage, j’espère aider quelques personnes à apprivoiser leurs acouphènes.

    Mes acouphènes -sans perte auditive- remontent maintenant à une dizaine d’années.
    Alors que je travaillais sur ordinateur (traductions et corrections de textes avec écoute audio), voilà qu’un soir tardif, en plein travail, un grondement sourd me prend la partie gauche de la tête et ne me quitte plus. Certaine que quelque chose de grave me tombait dessus, j’en avais des sueurs froides !
    Un proche se fait réconfortant et me met la puce à l’oreille -si l’on peut dire- sur la probabilité d’avoir des acouphènes, phénomène dont je n’avais jamais entendu parler. Sur son conseil, je prend rendez-vous chez l’Orl. Après examens, tout s’avérera normal.
    Bien que finalement rassurée, mon problème n’était pas résolu pour autant puisque je n’avais aucune réponse sur la cause…. des audios répétées, des prises d’antalgiques, de la fatigue, des rayonnements électromagnétiques ? (Auriez vous une piste, docteur ?) ; bref, je devais continuer à porter mon fardeau bruyant, obsédant et incessant. Je déprimais et ne trouvais plus le sommeil. Que faire ?

    Parallèlement à une cure de kalium phosphoricum que j’entamais pour évacuer la fatigue, je remarquais que dehors, le bruit ambiant me déconcentrait des acouphènes…. ils me gênaient beaucoup moins. Il m’arrivait même de ne plus y prêter attention à tel point que parfois je ne les entendais plus. Chaque jour, je pris donc l’habitude de sortir et de marcher longuement. Mais la nuit… dans le silence….
    J’eus alors l’idée de briser ce silence. Au moment de me coucher, je branchais un petit ventilateur (orienté du côté mur car il ne faisait pas chaud). Au début, son bruit m’agaçait -mais du coup me détournait de l’autre bruit-, puis son “ronron” régulier finissait par me bercer et ainsi je m’endormais.
    Jour et nuit, j’ai continué ce “traitement” de façon à perdre l’habitude de focaliser sur mes acouphènes. Dieu merci, j’y suis arrivée. J’ai fini par m’y habituer comme on finit par s’habituer à tout bruit. Ils font partie de moi et ne me font pas perdre ma joie de vivre.

    Malgré que, hélas, d’autres acouphènes ont fait leur apparition très récemment. Ils ressemblent à un sifflement, exactement comme lorsque l’on prend trop de décibels dans les tympans. Je les ai empaquetés avec les autres en attendant de retourner chez l’Orl. Je prends de l’âge et j’ai le conduit auditif très sec, eczémateux. Il est préférable de vérifier. En attendant, j’ai remarqué que instiller des gouttes d’huile d’olive (de la bonne bio de chez le pressoir) me soulageait. De même que des gouttes d’argent colloïdal.

    Le problème des acouphènes, c’est que, diversifiés, leur cause est difficile à déterminer. D’autant que sur deux patients, par exemple, -et je ne vous apprend rien docteur-, un même symptôme peut cacher des causes différentes. Le problème aujourd’hui, c’est que la médecine est symptomatique. Or, connaître la cause d’un symptôme, c’est avoir en main la clé d’une recherche pour obtenir un traitement efficace. C’est votre combat docteur et je vous en sais gré. Grand merci donc à vous et votre équipe pour votre travail et votre sollicitude.

    Bien Cordialement.
    Et bon courage à toutes les victimes d’acouphènes.

    26 août 2019 - 16 h 20 min
    • AcouAgora
      AcouAgora Répondre

      Bonjour Mariotte, bravo pour votre démarche et vos recherches de solutions. Bravo aussi pour votre positivation qui est nécessaire pour accepter souvent un résiduel d’acouphènes. Je me permets toutefois de préciser que ce n’est pas parce que l’O.R.L. vous a dit que vous aviez une audition normale qu’il n’existe pas une perte de sensibilité auditive qui peut entraîner l’apparition et l’entretien de l’acouphène.
      Bon courage et bonne continuation. Cordialement. Pierre

      4 novembre 2019 - 10 h 51 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *