Proposition de formations pour audioprothésistes et thérapeutes

Proposition de formations pour audioprothésistes et thérapeutes

Acouphènes : Enfin des solutions !

Les acouphènes, qu’est-ce que c’est ?

En France, 8 millions de personnes seraient victimes des acouphènes à des degrés plus ou moins graves. (source : ameli.fr)

Les acouphènes sont des bruits que l’on entend dans une oreille (ou les deux) ou dans sa tête sans qu’ils aient été émis par une source extérieure.

Souvent comparés à un grésillement ou bourdonnement, les bruits peuvent cependant prendre des formes variées selon les patients : de la musique, des voix, un bruit d’avion à réaction, un tintement métallique, un souffle dans l’oreille, un chuintement, etc.

Les victimes d’acouphènes sont affectées à plusieurs niveaux : en effet, les acouphènes brouillent le décodage de l’audition, peuvent affecter la sociabilité de la personne mais aussi ses comportements et la qualité de son sommeil.

Il existe 2 types d’acouphènes :

1) les acouphènes « objectifs » : sont rares (représentent 5% des cas) et correspondent au bruit d’un organe situé à l’intérieur du corps (ex. : bruit du sang circulant dans un vaisseau du cou ou de la tête). Une personne extérieure peut l’entendre. Leur cause doit être recherchée, car un traitement est souvent possible ;

Ils peuvent, par exemple, être dus à des maladies vasculaires comme l’hypertension artérielle, une anomalie d’une artère du cou ou de la tête (artère carotide par exemple) et ils sont alors pulsatiles. Il est important de diagnostiquer la maladie en cause car celle-ci peut être traitée médicalement.

2) les acouphènes « subjectifs » : ils représentent 95 % des cas. Ils sont associés à un dysfonctionnement de l’oreille. Ils prennent la forme de bourdonnements d’oreille ou de sifflements, uniquement perçus par le patient.

Souvent, ils font suite à :

  • des traumatismes acoustiques répétés (dus par exemple à l’écoute de musique à très fort volume) ;
  • une baisse normale de l’audition liée au vieillissement de l’oreille, ou presbyacousie. Ce phénomène est fréquemment associé à la présence d’acouphènes chez les personnes à partir de 50 ans.
  • Des chocs émotionnels ou des mémoires toxiques

Les acouphènes « subjectifs » peuvent aussi être causés par une pathologie qui concerne le système auditif. Par exemple :

  • un bouchon de cérumen ou un corps étranger dans l’oreille souvent accompagnés d’une baisse de l’acuité auditive ;
  • une otite moyenne : inflammation de l’oreille qui se développe dans une petite cavité osseuse derrière le tympan, en causant souvent des douleurs ;
  • l’otospongiose : maladie héréditaire entraînant un dysfonctionnement de l’oreille, responsable d’une surdité ;
  • la maladie de Ménière : affection de l’oreille due à une augmentation de la pression dans le labyrinthe d’origine inconnue. Elle entraîne des bourdonnements, une baisse d’audition et des vertiges ;
  • une atteinte du nerf auditif ou de l’oreille interne (prise de médicaments otoxiques par exemple).
  • Des souffrances de l’oreille dues à une insuffisance circulatoire (ischémie)

Un aspect importent de cette pathologie est qu’elle peut aussi avoir des sources profondes et variées : en effet, la posture, le stress, les accidents de la vie, les tensions psychiques et la vision sont tous des aspects à prendre en compte dans le soulagement des acouphènes. Ainsi, ils nécessitent une prise en charge globale pour réellement apaiser la souffrance de la personne affectée.

Une approche innovante par le spécialiste Pierre Grignard

Pierre Grignard est opticien et audioprothésiste depuis 57 ans. Cela fait 43 ans qu’il a pris le parti de prendre en charge les acouphènes dans leur globalité afin de trouver une solution efficace.

Car c’est bien là le problème : la réponse des spécialistes est bien trop souvent « il n’y a rien à faire, il va falloir vivre avec ».

Etant lui-même acouphénique depuis 1974, Pierre Grignard a dédié sa carrière à trouver une solution à cette douleur qui représente un réel handicap pour les personnes affectées et se montre souvent mal comprise par l’entourage des victimes.

Son livre, « Acouphènes. Enfin des solutions » est l’aboutissement de ses longues années de travail et d’expérience dans le soulagement des acouphènes.

Il y présente sa technique novatrice dans l’accompagnement de cette pathologie : la Tinnitométrie®.

Basée sur une approche holistique (globale), cette méthode a le mérite de représenter une solution efficace originale et surtout compréhensive de la complexité de ce handicap.

La méthode Tinnitométrique® de Pierre Grignard

Elle s’applique après réalisation des examens et des thérapeutiques du corps médical spécialisé (O.R.L.).

La technique TINNITOMETRIEE® comporte une étude générale :

  • Une anamnèse large de tous les évènements marquants de la vie du patient
  • Recensement des antécédents O.R.L. et généraux
  • Recensement des thérapeutiques déjà suivies
  • Recensement des dysfonctionnements physiques et des accidents éventuels
  • Recensement du mode de vie
  • Évaluation subjective de la gêne ressentie et des perturbations provoquées par les acouphènes

Des mesures des besoins de corrections nécessaires pour stimuler l’oreille au niveau conversationnel sont réalisées, qu’il y ait perte auditive ou non.

Une prise en charge globale des patients est effectuée par une équipe pluridisciplinaire pour dispenser au patient: information générale et spécifique de son cas, restauration de la fonction auditive, analyses optométrique, sophrologique, ostéopathique, articulation maxilo-mandibulaire, podologique, posturologie, etc, en fonction de l’anamnèse. (voir page des professionnels sur le site www.acouphene.com, où vous pourrez également commander le livre et le DVD)

La neutralisation totale ou partielle de l’acouphène est observée dans 90% des cas dès l’interposition d’une aide auditive adaptée spécifiquement. Après retrait, une inhibition résiduelle tinnitométrique® est observée dans la majorité des cas : c’est la preuve que la diminution de la perception de l’acouphène est une neutralisation et non pas un masquage.

TINNITOMETRIE® : une écoute attentive du patient et l’association synergique des différentes « thérapies » permet d’obtenir des résultats dans plus de 90% des cas. (source : www.acouphene.com)

Pour appliquer la méthode tinnitométrique®, une équipe pluridisciplinaire est donc mise en place : cela concerne le corps médical général et spécialisé, les audioprothésistes, les optométristes, les sophrologues, les ostéopathes, les orthodontistes, les posturologues, les naturopathes, les spécialistes de santé comportementale, les hypnothérapeutes… Chaque intervenant examine ainsi l’acouphène dans le cadre de sa propre activité, tout en intégrant cet examen dans un ensemble général mécanique et psychique, nécessaire à la prise en charge efficace du dysfonctionnement.

Vous êtes professionnel de santé et/ou du paramédical ?

Inscrivez-vous à la formation en Tinnitométrie® (prise en charge possible dans le cadre de la formation continue).

Afin de rendre cette technique plus accessible à l’ensemble des français, Pierre Grignard a décidé d’organiser trois formations : le 11 septembre à Toulouse, le 18 septembre à Paris et le 6 novembre à Lyon.

Ces formations ont donc pour objectif de former les professionnels de santé et/ou du paramédical à la Tinnitométrie®, dans la perspective que ceux-ci créent à leur tour des équipes pluridisciplinaires dans l’esprit de celle formée par Pierre Grignard et ses collaborateurs.

Dans un souci d’efficacité et de fluidité, il est essentiel que les professionnels participants lisent le livre « Acouphènes, enfin des solutions » et écoutent le DVD qui l’accompagne : ceux-ci leurs seront offerts une fois leur inscription complétée.

Les formations s’adresseront aussi bien aux audioprothésistes qu’aux thérapeutes, et s’organiseront selon les modalités suivantes :

La matinée sera dédiée à la fois aux thérapeutes et aux audioprothésistes afin de détailler la stratégie et la méthode de la Tinnitométrie®, les rôles de chaque spécialiste au sein de l’équipe pluridisciplinaire, l’analyse des explorations médicales préalables à la prise en charge du patient et l’implication de ce dernier.

L’après-midi quant à elle sera dédiée uniquement aux audioprothésistes, et se centrera sur les procédures utilisées en vue de la préparation à l’appareillage et le fonctionnement de l’équipement selon les spécificités de la Tinnitométrie®. À l’issu de cette formation, les audioprothésistes ayant assimilé la totalité de celle-ci recevront le titre de Tinnitométriste®.

Le nombre de participants est limité à 25 places pour les audioprothésistes et 35 pour les thérapeutes : les inscriptions seront validées dans l’ordre d’arrivée des dossiers complets.

Le tarif de la formation pour les thérapeutes (matinée uniquement avec déjeuner ) est de 200€, et 800€ pour les audioprothésistes (journée complète).

Comment s’inscrire à cette formation ?

Vous pouvez demander à vous inscrire en écrivant à Pierre Grignard : grignard.sa@wanadoo.fr, ou en remplissant ce formulaire et en précisant le sujet de votre demande.

En fonction du lieu de formation choisi, vous recevrez les modalités à suivre et les informations spécifiques à la formation en question.

Les patients intéressés peuvent informer et inciter leur audioprothésiste à s’inscrire pour bénéficier de la méthode près de chez eux.

Partager cet article

Commentaires (2)

  • Anne Godon Répondre

    Bonjour
    Je suis orthoptiste dans la région de La Rochelle et je serai intéressée par votre formation. N’est elle ouverte qu’aux optométristes?
    Par ailleurs avez vous déjà des praticiens dans ma région auxquels je pourrais adresser des patients?
    Bien cordialement

    12 août 2017 - 0 h 06 min
    • AcouAgora
      AcouAgora Répondre

      Bonjour Anne,

      La formation prévue pour les thérapeutes est ouverte à tous ceux qui souhaitent apporter une aide et les conseils originaux patients qui souffrent d’acouphènes.
      Je vous remercie donc de l’intérêt que vous y portez et je peux vous confirmer tout à fait la possibilité de participer à cette formation TINNITOMETRIE.
      Toutefois je n’ai aucune qualification pour parler de votre spécialité d’orthoptiste. J’évoque par contre mon approche pour une amélioration des performances visuelles dans le cadre d’une rééquilibration globale, mais aussi par des compensations prismatiques qui ne sont peut-être que des béquilles mais qui apportent des solutions pratiques et pragmatiques aux patients lorsqu’ils ne peuvent bénéficier de rééducation visuelle orthoptique.

      Je pourrai vous mettre en relation ultérieurement avec une audioprothésiste de la Rochelle. Il est indispensable d’avoir pris connaissance du livre et du DVD avant la formation pour pouvoir en bénéficier au maximum. Le DVD est l’enregistrement d’un premier entretien avec une patiente du Bénin que je vous conseille de lire attentivement. C’est indispensable pour pouvoir suivre la formation avec bénéfice. Des compléments du livre sont également consultables sur mon site http://www.acouphene.com.

      Ce sera également l’occasion pour les thérapeutes qui participeront d’être mis en relation avec des audioprothésistes qui pourront créer des équipes équivalentes à la nôtre.

      Cordialement
      Pierre Grignard

      17 août 2017 - 17 h 17 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *